Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Découvrir le nouveau blog dès maintenant !

Rechercher

2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 00:00

     Quand le soleil d'été perça l'horizon, l'air se réchauffa rapidement et Johan fut réveillé par le retour de l'étouffante chaleur. Après avoir rempli sa gourde au ruisseau proche, il repris la route. Il rattrapa la grande voie pavé qui menait à Sooli après une heure de marche. Lorsque le soleil atteignit son zénith, Johan pénétra dans les larges marais qui bordaient la cité lumineuse. Cette zone était extrèmement dangereuse, mais si l'on restait au milieu de la route, large d'au moins dix mètres, on était relativement à l'abri. De plus, plusieurs patrouilles de gardes parcouraient les routes qui menaient aux portes de la cité. Malgré cela il n'était pas rare que des créatures rampantes et gluantes quittent les profondeurs du Marais et emportent des paysans sans défense que l'on ne retrouvait jamais. Galdroïl, l'aventurier blessé, lui avait raconté ces histoires de créatures dangereuses qui, la nuit, sortaient en nombre du Marais. On entendait des bruits étranges de l'autre côté de la muraille, et à la lueur d'un flambeau on pouvait parfois apercevoir d'étranges ombres de créatures difformes. Johan se tournait en tous sens, jetant des regards derrières son épaule dès qu'il entendait la moindre branche craquer, le moindre froissement de feuilles... Il s'attendait à tout moment à voir une araignée de 10 m de haut lui sauter dessus depuis les profondeurs du Marais. Mais alors qu'il imaginait sa mort dans des souffrances suprêmes toutes proches, il entendit réellement des bruits de pas venant du nord, acompagné par les cliquetis du métal d'une armure. Johan ne savait pas à quoi s'attendre ; ou plutôt il s'attendait à tout mais ne savait pas quoi faire. De plus il n'avait aucune arme mis à part son vieux bâton de marche. Il resta donc figé, attendant d'être mis face à son destin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires