Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Découvrir le nouveau blog dès maintenant !

Rechercher

5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 00:00

Cet article a migré vers mon nouveau blog.
Lire la suite sur www.geeks-curiosity.net
Repost 0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 11:45

     Il y a des films qui après vision, ne vous laissent pas indifférents, vous laissent déstabilisés et dérangés par un petit gout d'incompréhension. Ce genre de films que l'on va  essayer de voir une seconde et peut être une troisième fois, dans l'espoir de trouver un quelconque indice sur ce qui se passe réellement dans le film, qui permettrait de nous éclairer sur cette conclusion qui nous a surprise.


Et bien eXistenZ est de ceux-là. Ce film vous surprend pendant 1 heure 30 sans interruption, l'intrigue vous embarquant dans des virages à 180 degrés jusqu'à un dénouement qui vous laisseras bouche béante et système nerveux fumant...

 


Sans trop vous spoiler la face, voici une rapide présentation :


Allegra Geller, à une époque qui semble correspondre à notre futur proche, est la créatrice d'un nouveau type de jeu qui embarque le joueur dans un monde aussi vrai que nature, par un système de branchement sur le système nerveux. Lors de la première présentation une tentative d'assassinat est perpétré contre elle qui est sauvée par le jeune stagiaire Ted Pikul. Ils vont alors essayer d'échapper à ces meurtriers autant à travers la réalité que dans le monde virtuel du jeu eXistenZ, qui s'avère être troublant de réalisme. Il est possible que les deux personnages y perdent une bonne partie de leurs repères et s'égarent entre ces deux mondes.


     Bref un film qui m'a très agréablement surpris, qui aborde une réflexion sur les limites de la simulation et de la réalité virtuelle, à travers un monde apparemment futuriste qui se présente sous une forme peu commune.

 

A voir !

 

 

affiche-existenz

 

Sorti en 1999, eXistenZ est un film franco-canadien réalisé par David Cronenber. Les deux rôles principaux sont tenus par Jennifer Jason Leigh et Jude Law.

 

Repost 0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 07:00
     En voyant la bande-annonce de ce film (voir article précédent) de Guy Ritchie, sortit il y a peu (3 février 2010), on pouvait craindre un détournement trop extrême du personnage ô combien célèbre de Sherlock Holmes. En effet la BA mettait à l'évidence en avant les scènes d'action, fusillades et autres explosions.
     Lorsqu'on voit le film il est clair que la bande-annonce ne mentait pas. Robert Downey Jr, qui incarne Holmes, distribue au moins autant de mandales que Bratt Pitt dans son rôle de Mickey dans Snatch (autre film de Guy Ritchie). Watson  (Jude Law) n'est pas en reste et manie son revolver aussi bien que sa canne épée.
     Mais au fil du film il s'avère que ces scènes d'action, (on notera notamment les combats impliquant Holmes qui présente de façon médico-scientifique tout ses enchaînements avant  de mettre KO son adversaire, ou encore une impressionnante explosion au ralenti), ces scènes d'actions donc ne sont pas les seules composantes du film qui présente de nombreuses autres caractéristiques qui lui donnent un intérêt certain.

     Sherlock Holmes est un détective, aussi on est rassuré de voir que lui et son acolyte Watson passent tout de même, malgré ces nombreuses scènes d'action, une majeure partie du film à résoudre énigmes et mystères avec brillot, s'attachant à des détails toujours plus impressionnants les uns que les autres qui les amènent à des conclusions improbables et totalement bluffantes, surprenant le spectateur par de nombreux rebondissements, du même genre que ceux que l'on retrouve dans les énigmes de Sherlock Holmes.

     Guy Ritchie a donc modernisé Sherlock Holmes tout en conservant ses différentes caractéristiques qui font de lui ce personnage charismatique et attrayant. Les amateurs des versions télévisuelles et cinéma qui traitent du personnage seront tout de même très dépaysés, il faut l'avouer.

     On peut enfin noter le soin attaché aux personnages qui sont tous charismatiques en certains côtés, l'humour omniprésent aidant, et le second degré y étant très présent. Enfin la musique de Hans Zimmer (qui a aussi fait la musique de Pirate des Caraïbes) qui donne au film un environnement musical parfois étrange mais toujours adaptée et de grande qualité.

     Ce film est sans aucun doute un film à voir. Evitez tout de même de le regarder en compagnie de quelqu'un qui l'aurait déjà vu... vous prendriez le risque de découvrir contre votre gré la solution au mystère avant la fin du film ^^.

affiche-sherlock-holmes

Repost 0