Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Découvrir le nouveau blog dès maintenant !

Rechercher

17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 22:33

Souvent confondu avec son cousin le steampunk, peu connu du grand public, le cyberpunk est un sous-genre de la science-fiction des années 1980, apparu en littérature puis repris dans nombre d'oeuvres du cinéma, du jeu-vidéo, du manga... Mais d'où vient le cyberpunk, et comment le reconnaître  ?

cyberpunk-little-red-riding-hood-by-nkabuto

 

Cet article a migré vers mon nouveau blog.
Lire la suite sur www.geeks-curiosity.net

 


références : Cyberpunk Review

Repost 0
Publié par Julianoe - dans Cinéma
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 10:30

Aujourd'hui a été rendu disponible le trailer du nouveau film de Quentin Tarantino (Pulp Fiction, Inglorious Basterds...) : il s'agit de Django Unchained.

 

django-unchained-poster-header.jpg

 


Le western de Tarantino : Django Unchained

Un film à la sauce western se déroulant dans le sud des états-unis dans la période précédent la guerre de Secession. Un ancien dentiste allemand, incarné par l'excellent Christoph Waltz (qui jouait le Colonel SS Hans Landa dans Inglorious Basterds) et reconverti en chasseur de primes, libère de ses chaînes l'esclave Django (Jamie Foxx) et le prend sous son aile afin de lui permettre de libérer sa femme, retenue par le riche propriétaire de plantations du Mississippi, Calvin Candie, incarné par Leonardo Di Caprio qui jouera son premier rôle devant la caméra de Tarantino.

 

Le casting intégrera également Samuel L Jackson qu'on ne présente plus, Kurt Russell (Boulevard de la mort)

 

Le film est annoncé pour décembre 2012 aux Etats-Unis et le 16 janvier 2013 en France.

 

 



http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=190918.html
http://www.imdb.com/title/tt1853728/
Repost 0
Publié par Julianoe - dans Cinéma
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 16:30

Avec sa sortie prévue le 30 mai 2012 en France, Prometheus est un film de science fiction orienté horreur réalisé par Ridley Scott.

 

Prometheus affiche

 

Des influences évidentes

Alors pour commencer pourquoi faire un dossier sur ce film ? Qu'est ce qui a retenu mon attention ? Je vous met pour démarrer le teaser trailer :

 

 

"La recherche de nos origines, pourrait mener à notre fin"

 

 

A travers son trailer très court, qui ne dévoile rien et ne constitue qu'un aperçu de l'ambiance du film, Prometheus pose le décor : on se trouve bien en présence d'un film de science fiction, je dirais presque "à l'ambiance un peu vintage" en voyant les costumes des spationautes et leurs scaphandres tous ronds dont on discerne très rapidement les influences ; la découverte de nouvelles espèces extraterrestres, un monde dangereux, un vaisseau qui s'échoue, des humains qui s'arrêtent sur une planète inconnu et à fort potentiel mortel.... ça ne vous rappelle rien ? Cela devrait, et si ce n'est pas le cas courrez emprunter la saga Alien au "vidéoclub" le plus proche.

Puis on jette un coup d'œil au synopsis qui nous en apprend davantage que les quelques images montées en séquences très rapides du trailer. 

 

"Une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur terre. Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les plus sombres de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend "

 

"Sombre", "terrifiant", "affrontement"... décidément l'ambiance est clairement annoncée. Pourtant, même le synopsis n'en dit pas beaucoup. Le cinéphile avertit revient alors sur le trailer, au cas où celui - ci ne cacherait pas quelques informations supplémentaires à la lumière nouvelle du synopsis. Et là, surprise : on remarque cette image (certes les plus attentifs l'auront vu dès le départ, mais ça aurait cassé mon effet) :


prometheus-ship

 

 

Alors ceux qui sont déjà en chemin pour leur vidéo club n'y verraient rien moins que la partie d'un vaisseau, un poste de commande ou un canon sans doute. Mais les autres voient déjà où je veux en venir et je cesse donc le suspense : ce bout de vaisseau apparait bien dans Alien 1, image à l'appuie :

 

prometheus alien-ship

 

Vous remarquerez que les scaphandres des hommes (en bas à gauche) évoquent étrangement ceux apparaissant dans le trailer du susnommé Prometheus.

 

Une préquelle d'Alien ?

Cela est donc évident, Prometheus est bien lié à Alien, et pas seulement en étant influencé par cette saga ayant commencé en 1979, mais se déroule dans le même univers. Ridley Scott avait déjà révélé en 2010 qu'il travaillait sur une préquelle (voire une série de préquelles ?) dédiées à Alien. Alors certes Prometheus n'en a pas fait pour autant grand bruit. Mais sur internet le film se fait de plus en plus attendre, et ce sont notamment des extraits vidéos qui ont été diffusé sur la toile pour faire une publicité virale au film. A travers cet extrait de discours et ce spot publicitaire, les fans tout comme les nouveaux-venus dans cet univers pourront en découvrir un peu plus sur ce que pourra offrir Prometheus, et être imergé dans ce qui semble être la situation au comencement du film. On notera le jeu remarquable de Michael Fassbender dans le rôle de David.

 

 

 

Le retour aux sources

De l'avis général ce film constituera un glorieux réveil de l'univers dont il est issu, et les puristes qui ont allégrement dénigré les Alien vs Predator (voire aussi Alien 3 et Alien, resurection) trouveront à mon avis leur compte dans ce Prometheus. Le film s'annonce noir, effrayant, grandiose ... comme l'avait été Alien premier du nom et son successeur Aliens (1986). Ridley Scott arrivera t'il à recréer avec Prometheus le phénomène et l'engouement qu'il avait réussi à engendrer avec le film qui l'a fait tant connaitre ? Nous le saurons dans un peu plus d'un mois, le 30 mai 2012.

 

 


 

Evidemment il existe un trailer plus long mais je vous conseille d'en faire l'impasse car il risquerait de casser un peu de la surprise du film. A vous de choisir. Je n'en mettrais pas le lien içi.

 

Casting : Michael Fassbender, Noomi Rapace, Charlize Theron, Idris Elba, Guy Pearce, Ben Foster, et Logan Marshall-Green

 

Plus d'infos :

 

Repost 0
Publié par Julianoe - dans Cinéma
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 00:17

Ces derniers mois je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer : mon activité sur le blog a été assez réduite, mais me revoilà pour faire le point sur les films de la rentrée. Comme pour les numéros précédents de cette rubrique le but n’est pas de présenter les films sortis dans cette période mais bien de mettre en avant les films que j’ai pu voir, plus ou moins connus, plus ou moins récents, et pourquoi pas vous donner envie de les découvrir. Petite nouveauté pour ce 4e article qui viendra en fin d’article : le film que j’aurais préféré ne pas voir. Voici pour commencer, la liste des films que j’ai vu entre septembre et novembre.

 

Septembre

Octobre

Novembre

Crows Zero 2

Solaris

Route Irish

Planète des singes ; les origines

Dragons

Starship Troopers

 

Limitless

The Artist

Blade Runner

L'homme qui voulut être roi

Black Swan

A bittersweet life

Drive

Memento

Capone

The Informant

Hobbo with a shotgun

Black dynamite

Riding the bullet

Dark Crystal

Prince of persia

Intouchables

Contagion

Mars Attacks

Time out

 


 

 

Dragons

 

Je n’ai pas souvent l’occasion de parler de films d’animations mais j’ai découvert à la rentrée un film très sympathique : Dragons, réalisé par les studios Dreamworks, à l’origine de Shrek.


Présentant la vie d’un village de belliqueux viking dont le combat contre les dragons constitue la routine quotidienne, Dragons raconte l’histoire d’un jeune garçon qui à l’inverse des autres habitants n’est pas fort, n’est pas vraiment courageux et n’aime pas se battre. Mis à l’écart par le reste du village il réussira pourtant à se distinguer en développant des talents de domptage auprès de l’une des créatures ailées.

 

Tout comme l’était Shrek, Dragons n’est pas seulement dirigé à l’attention des plus jeunes. Le scénario, bien qu’un peu prévisible parfois fait penser à un conte et le rythme posé de l’histoire permet d’en apprécier toute la saveur. On est vite intrigué par la vie des vikings et on s’attache à tous ces personnages. Malgré la relative brutalité et bêtise de leur mode de vie consistant à sans cesse s’entraîner à la guerre pour pouvoir tuer et capturer des Dragons, afin de mieux s’entraîner au combat contre les dragons, etc, l’humour omniprésent fait de ces vikings des personnages très sympathiques.

 

Le film est d’ailleurs très drôle dans son ensemble. L’histoire évoluant progressivement de la découverte du quotidien des vikings et du personnage d’Harold vers une quête épique est portée par une animation fluide, dans des décors vraiment très jolis. Pour finir je donnerais une mention spéciale au bestiaire et à l’univers dans son ensemble très original qui ne se limite pas au dragon cracheur de feu.

Bref un film très divertissant qui personnellement m’a agréablement surpris. 

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=123534.html

http://www.imdb.com/title/tt0892769/

affiche dragons

 

 

 

The artist

 

J’aurais désiré y consacrer une critique complète mais je me contenterais de vous en parler ici même. The Artist, dernier film portant à l’affiche Jean Dujardin, se distingue réellement par son originalité et son parti pris technique, pour commencer.


En effet ce film (réalisé par Michel Hazanavicius également réalisateur des OSS117) aborde la période de l’histoire d’Hollywood où le cinéma a commencé à passer du muet au parlant. The artist propose donc, en  noir et blanc, en 4:3, et (pratiquement) sans aucune scène de dialogue, de découvrir cette transition à travers le regard  de George Valentin (Jean Dujardin), une vedette du cinéma muet dont la carrière va être mise en péril par l’arrivée de nouveaux acteurs à l’affiche de films parlant, et notamment d’une actrice, Peppy Miller (Bérénice Bejo). Celle-ci, simple figurante dans ses débuts va être propulsée au rang de star du cinéma nouvellement parlant, au défaveur de George Valentin.

 

Très surprenant par son absence de dialogue, cela n’en est pourtant pas gênant. On peut d’ailleurs saluer le travail du compositeur Ludovic Bource qui donne au scénario une bande originale pertinente et pleine de sens, qui nous raconte autant de choses que l’image. La partie dialoguée est en certains cas appuyée par des intertitres à la manière des films muets du début du XXe siècle dont s’inspire The Artist.

 

Le parti pris technique, la musique, le jeu d’acteur remarquable –au vu de la relation entre l’acteur et le réalisateur on peut d’ailleurs supposer que le rôle ai été écrit pour le très expressif Jean Dujardin (qui a joué dans les derniers film de Michel Hazanavicius)- font de The Artist un film extrêmement original et ont vite fait  de nous faire passer outre la simplicité compréhensible du scénario.

 

Un film à voir à tout prix selon moi à une époque où les grosses productions sont mises en avant pour leurs propriétés technologiques. 

 

 

Blade Runner 

Je dirais quelques mots sur Blade Runner qui constitue l’un des films clés du cyberpunk, et reste encore aujourd’hui un vrai classique.


Sortis dans la même période que les Star Wars, ce film plonge le spectateur dans un univers sombre et on découvre Harrison Ford dans le rôle d’un personnage perdu, faible et lâche. Evidement à voir aujourd’hui le film a assez mal vieilli d’un point de vue technique et certains plans comportant des effets spéciaux se feront assez aisément les témoins de l’âge de ce film mythique. Mais on en fait très facilement abstraction quand on prend l’ampleur de l’univers et les principes qu’instaure et a popularisé ce film, qui sont encore aujourd’hui des références dans le genre.

 

Le scénario place la ville de Los Angeles, et les cités terriennes dans un état d’insalubrité qui pousse ceux qui le peuvent à quitter la Terre pour établir des colonies dans l’espace. Là-bas des androïdes appelés Répliquants y sont utilisés comme esclaves. Leur nom leur vient du fait qu’ils sont simplement indifférenciables des êtres humains. Certains d’entre eux, les Nexus 6, modèle le plus perfectionné de répliquants, se rebellent, tuent l’équipage  d’un vaisseau et réussissent à se rendre à son bord à Los Angeles. Là un agent spécial, un Blade Runner (Harrisson Ford), est chargé de les retrouver et de les « retirer » de la circulation.

Sachez pour l’anecdote qu’il existe 7 montages différents de ce film de Ridley Scott, dont certains apportent une toute autre vision de certains éléments du scénario : certaines versions ont tout simplement été sorties sans l’accord du réalisateur par les studios de productions pour toucher une cible de spectateurs plus jeunes.

 

Considéré, à raison, comme un modèle du cyberpunk, je vous conseil fortement de voir ce film, si ce n’est pas déjà fait.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=1975.html

http://www.imdb.com/title/tt0083658/

affiche bladerunner-2

 

 

 

Drive

En octobre vous aurez de plus pu découvrir au cinéma le film Drive par le réalisateur du mystique Valhalla Rising, Le Guerrier silencieux, Nicolas Winding Refn. Ce film est pour moi l’une des meilleures surprises de ces trois mois. On pourrait croire en voyant les bandes-annonces à une sorte d’alias du Transporteur, plus brutal et non censuré. Mais on serait bien loin de la vérité.


Drive raconte l’histoire d’un cascadeur de cinéma qui travail pour Hollywood le jour et conduit pour la pègre de Los Angeles la nuit. Très réputé dans le milieu et extrêmement minutieux et précis, the Driver (Ryan Gosling), enchaine les contrats avec succès. Travaillant en solitaire, The driver est un personnage silencieux et méticuleux, pleins de mystère. Il va pourtant faire la connaissance d’Irene et de son fils, qui vont le pousser à sortir de sa solitude. Quand le mari d’Irene sort de prison se retrouve embarqué dans un braquage pour laver ses dettes, the driver promet de l’aider. Manipulé et trompé il devra faire face à un grand truand de la ville s’il veut protéger ceux qui désormais lui sont chers.


Porté par le jeu de l’acteur Ryan Gosling, le personnage du Driver, impassible en toute circonstance donne au film une touche particulière. Grace à un scénario à la base simple et des personnages forts (on retrouve au casting le désormais bien connu Ron Perlman) Drive arrive à nous amener à nous attacher à son Driver, qui au fil du film se révèle dans tout son caractère : sensible, brutal. Humain.


Les scènes de dialogues sont assez rares ou peu développées et l’histoire est appuyée par une réalisation impeccable. Parfois surprenant dans son découpage, le film enchaine les gros et très gros plans, chaque scène disposant d’une identité propre, notamment grâce aux tons de couleurs mis en valeur dans certaines scènes. On pourra notamment prendre l’exemple des scènes où le personnage est filmé au volant. Contrairement à ces films où la voiture est filmée comme un personnage à part entière, ici malgré qu’elle semble en être également un sujet central, ce n’est pas le cas. Les gros plans s’enchainent et chaque image est porteuse de sens.


Récompensé à Cannes pour la meilleure mise en scène, le film mérite largement son prix. Je vous conseille donc ce film, qui saura sans aucun doute vous marquer comme il l’a fait pour moi.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=135082.html

http://www.imdb.com/title/tt0780504/

affiche drive

 

 

 

Memento

Je serais beaucoup moins long pour vous parler de Memento (réalisé par le respecté Christopher Nolan), que je vous conseille tout également.

 

Il est difficile de parler d’un film au scénario reposant sur autant de surprises sans en gâcher la saveur. Après le meurtre et le viol de son épouse, Leonard Shelby est touché par un traumatisme qui l’empêche de graver quoique ce soit dans sa mémoire. Décidé à enquêter sur la disparition tragique de sa femme, il va essayer de surmonter son problème de mémoire pour accumuler les indices et en trouver le responsable.


Ce film constitue tout simplement, selon moi, un modèle de perfection et d’originalité en matière de montage et de scénario. Le film est entièrement déstructuré et le scénario se déroule de façon anti-chronologique. Chaque scène sera l’occasion pour le spectateur d’être surpris et bouleversera les idées qu’il s’était fait jusque-là sur les personnages.


En fait vous ne devriez plus être sur cette page à lire cet article mais déjà en train de regarder ce film ! (avec dans l’idée de venir lire la suite après, cela va de soi).

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=25744.html

http://www.imdb.com/title/tt0209144/

affiche memento

 

 

Comme vous l’aurez compris dans cet article, j’aime voir des films aux personnages construits et aux scénarii originaux et intrigants. De la même façon voir un acteur interpréter avec talent un personnage fort est toujours un réel plaisir ; et c’est ce qui peut amener à l’envie de revoir (et revoir encore) un film.

 

 

Contagion

Et c’est pour cette raison que je ne nourris aucune envie de revoir le film Contagion.

 

Malgré un casting de choc moultement mis en avant - Marion Cotillard, Matt Damon, Laurence Fishburne, Jude Law… - le film pêche par de trop nombreux défauts pour valoir le coup. L’idée initiale de faire un film mettant le monde face à une épidémie fulgurante, d’un virus inconnu et encore incurable, et ce dans un cadre réaliste (pas de zombies, ou de mutation içi) pouvait pourtant paraître porteuse.

 

En montrant les gouvernements et les centres  d’épidémiologie face à une situation de crise d’ampleur mondiale, le film détient au moins la qualité de pouvoir nous informer sur ce qui pourrait peut-être arriver dans les hautes instances si une telle crise survenait. En revanche le scénario déploit tellement de fils narratifs dans tous les sens, autour de personnages souvent peu charismatiques, qu’on a tout d’abord du mal à voir où tout cela peut mener. On est rapidement déçu quand on s’aperçoit que ceux-ci ne sont très peu développés. Le film est court, et arrivé à la fin on en vient à se demander si certaines scènes ne sont pas manquantes tellement les différentes intrigues restent inachevées.

 

Mention spéciale pour le cas du personnage de Marion Cotillard qui peut être considéré comme un modèle à ne pas  suivre : mais où est le dénouement de son intrigue ? Peut-être dans les scènes coupées du dvd… si les revendeurs acceptent de le mettre en rayon. En définitif, la conclusion du film est tellement mal amenée que le seul souvenir que ce film peut laisser est le goût amer de la déception chez le spectateur qui a payé sa place. On peut comprendre la volonté initiale de rester dans un cadre réaliste, mais au vu des derniers plans du film, censés expliquer la cause de la plus grande épidémie virale jamais connue, on ne peut s’empêcher de sourire.

 

Ajoutez à cela une musique qu’on a du mal à qualifier ainsi, et une réalisation qui n’a rien d’assez extraordinaire et surprenante pour rattraper la plaie que constituent le scénario et surtout la mise en scène de Contagion. Ce qui devait être dit l'a été ; le reste ne sera que silence de déception.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=178091.html

http://www.imdb.com/title/tt1598778/

affiche contagion

 


 

Voilà donc les films qui m'ont marqué et que dont j'avais envie de vous parler. Bien entendu de nombreux autres films méritent votre attention et je vous conseil donc de regarder de plus près la liste en début d'article. Enfin si ce que je dis dans cet article vous fais réagir, vous évoque d'autres films que vous voudriez me partager, ou quoique ce soit d'autres, n'hésitez pas à vous exprimer, la boite de commentaires est faite pour ça ;)

Repost 0
Publié par Julianoe - dans Cinéma
commenter cet article
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 00:00

Je m’aperçois alors même que je rédige cet article que la désignation ‘trimestre’ n’a pas vraiment de sens. Mais enfin il s’avère que les mois de juillet et aout ont été pour moi l’occasion de voir tout un tas de films que je vais vous présenter dans cet article.

 

Juillet

Aout

8th Wonderland

Source Code

36 quai des orfèvres

Comme t’y es belle

The Game

Le moine

Kill Bill

Kill Bill 2

Batlle Royale

Le chat du rabin

Equilibrium

Hitch

La cité de la peur

Le 51e état

The great debaters

Esther

The Lincoln lawyer

Your Highness

Vampires

La liste de Schindler

Scream

Scream 2

Scream 3

Scream 4

Hotel Woodstock

Terminator

Terminator 2

Terminator 3

Terminator 4

Paul

From hell

127 heures

Trop belle

Crows Zero

Les chèvres du pentagone

 

Séries :

Breaking bad saisons 1, 2, 3

The walking dead

 


 

Alors évidemment il y en a certains qui m’ont marqués plus que d’autres, pour le scénario, les jeux d’acteurs; et d’autres que je vais rapidement oublier. Pour commencer je vous conseillerais quelques films qui selon moi sont incontournables parmi tout ceux-ci. Les voici donc présentés en quelques lignes...

 

The great debaters

      Dans ce film de Denzel Washington qui nous plonge dans le Texas des années 30, le professeur Melvin B.Tolson, enseignant dans une université reservée aux afro-américains monte une équipe de débateurs selectionnés parmi ses élèves les plus brillants. Grâce à leurs talents d'orateur ils vont tenter de se hisser au niveau des universités réservées aux blancs.

Proposant une histoire se déroulant dans le Texas encore extrèmement ségrégationniste des années 30, ce film permet de voir plusieurs thématiques se mêler, à commencer évidemment par la violence et l'injustice qui touchaient les afro-américains à cette période.affiche-great debaters


http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=57931.html

http://www.imdb.com/title/tt0427309/

 

 

 


The game

Réel chef d'oeuvre scénaristique, il est assez difficile de parler de The Game sans dévoiler des parties essentielles à l'intrigue. Je me contenterais donc de vous dire que Le Jeu dont il est question est proposé par une société qui promet ainsi changer la vie de ses clients. Nicholas Van Orton, homme riche et puissant, ne trouvant plus d'intérêt à sa vie va se voir offrir le Jeu par son frère.affiche-the game-01

Je n'en dit pas plus si ce n'est que vous devez absolument voir ce film !


http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=9325.html

http://www.imdb.com/title/tt0119174/

 

 


Je pourrais maintenant vous parler de La Liste de Schindler, qui relate l'histoire vraie d'un industriel allemand, adhérant au parti nazi,  arrivé à Varsow en 1944, qui sauva la vie de plus d'un millier de juifs de la solution finale en les faisant travailler dans son usine.

Mais ce film extraordinaire étant mondialement connu je ne m'attarderais pas dessus ; je vous conseil simplement de le voir si ce n'est pas déjà fait.

 


From Hell

En revanche, From Hell, film dont Johnny Depp incarne le rôle principal, et souvent moins connu du grand public vaut tout autant d'être vu. affiche-From Hell

Situé dans les bas-fonds du Londres des années 1850, la quartier de Whitechapel est le lieu de crimes tout à fait attroces, perpétrés sur des prostituées. L'inspecteur Fred Abberline (Johnny Depp) est donc enjoint à résoudre cette affaire au mieux, afin de sauver la face de la police complétement dépassée par la criminalité de cette partie de Londres.

 

Faisant évidemment référence au mythique Jack l'éventreur ainsi qu'à ses crimes, ce film est un réel bijoux d'ambiance qui, par ses décors, ses costumes, ses acteurs, nous immerge complétement dans le Londres de l'époque. Relatant les crimes de Jack the Ripper dans toute l'horreur et la cruauté dont il faisait preuve, ce film n'est pas à recommander à tout le monde. Malgré tout, servi par un scénario bien écrit et une intrigue bien ficelée, je le range également dans la catégorie des films m'ayant le plus marqué parmi tous ceux-ci (et évidemment je vous recommande).

 


 http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=28835.html

http://www.imdb.com/title/tt0120681/

 

Cela risque de devenir récurant dans cette rubrique, et c'est normal, mais je ne pourrais pas vous parler en détail de tous les films à conseiller que j'ai vu durant la période que couvre cette rubrique. Je vous recommande donc de vous renseigner davantage sur certains de ces films, et pourquoi pas de les voir. Par exemple Les chèvres du Pentagone ou Hotel Woodstock, Source Code, The Lincoln Lawyer, 127 heures, Vampires, ....

 

affiche-schindler list's affiche-cite de la peur affiche-8th wonderland affiche-scream affiche-terminator affiche-kill bill Vampires

 



 

Séries

Enfin je me dois de vous conseiller les séries que j'ai visionnées cet été :


Pour commencer The Walking Dead, une série format long (6 épisodes de 45 minutes), qui en reprenant les codes des films de zombies modernes nous propose une première saison excellente, surprenante, qui arrivera même parfois à nous émouvoir. Avec ses personnages biens écrits -et assez profonds pour la plupart- et un bon casting plus que bienvenu, cette première saison constitue un élément incontournable qui se place sans mal dans la continuité des meilleures long-métrages du genre.

Le lancement de la saison 2 est programmé pour le 16 octobre aux Etats-unis.

 

Je me suis ensuite plongé dans Breaking Bad ce qui m'a occupé un certain temps, voire un temps certain puisque les quatre saisons comportent entre 10 et 13 épisodes de 40 minutes. Dans cette série on suit l'histoire d'un talentueux chimiste atteint d'un cancer des poumons, Walter White, qui va être poussé à produire de la 'crystal meth' - une drogue psycho stimulante totalement synthétique et très adictive – et ce afin de laisser à sa famille assez d'argent pour vivre confortablement au cas où il décederait. Encore une fois les personnages sont vraiment bien écrits et leurs échanges donneront souvent lieu à de très bons dialogues et à des scènes originales. Epoustouflant tout simplement.

 

 

 

Voilà pour l'été 2011 ! J'espère que grâce à cette rubrique je pourrais vous conseiller quelques films qui vous plairont. Rendez vous dans deux mois !

 


Repost 0
Publié par Julianoe - dans Cinéma
commenter cet article
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 00:00

Soyons francs, l'été n'est pas franchement la période la plus interessante en terme de sorties ciné.

En attendant un prochain article sur les sorties voici pour vous les films que j'ai vu à la fin de l'année. Je vous dirais tous les films que j'ai vu cet été à la fin du mois d'aout.

 

Avril

Pearl Harbor ; Ultimate game ; Destination finale 4 ; Effroyable jardin ; Tous les soleils ; L'échange ; Le crime est notre affaire

 

Mai

La fille du puisatier ; Ong Bak ; Ong Bak 2 ; Ladykillers ; Sept ans au tibet ; Unknown ; Will Hunting ; Starsky & Hutch ; The green Hornet ; Love Actually    

 

Juin

The Adjustment Bureau ; This is England ; Dog pound ; Xmen First Class ; Pirates des Caraïbes 4 ; Sucker punch ; Hanna ; The sound of noise          

 

 

Comme toujours il y a du bon et du moins bon, mais cette fois, pour ceux que ça interesse je vais vous donner les trois films qui m'ont le plus marqué, plût, et qu'assuremment je vous conseil de voir dans l'heure qui suit.

 

The sound of Noise

Je vous avais déjà parlé de ce film il y a un certain temps, ainsi que d'un court métrage réalisé par les même personnes. Et bien leur talent se confirme avec ce long métrage ! Véhiculant une poésie rare, ce film est une aude à la musique, vivante, à l'exploration musicale.

Ce groupe de percussioniste vas essayer d'offrir à leur ville un chef d'oeuvre dont elle sera l'instrument. A voir !

affiche sound-of-noise

Ladykillers

Assuremment depuis quelques années je me suis découvert un  vrai goût pour l'oeuvre des frères cohen. Après O'brother, burn after reading, et plus récemment True grit, j'ai pût voir The Lady killers.
Dans la lignée directe de l'humour propre aux films de ce binôme de cinéastes, The lady killers nous fais suivre un groupe de braqueurs qui vont s'installer dans le sous-sol d'une grand-mère pour creuser un tunnel jusqu'aux coffres d'un casino, en lui faisant croire qu'il sont un groupe de musique. 

 

Un Ocean à la sauce Cohen, excellent !

 ladykillers-affiche.jpg

 

Will hunting

Will Hunting (Matt Damon) est un véritable géni. Il peut aisément résoudre les plus difficiles des problèmes en mathématiques et est extrèmement cultivé. Mais refusant le destin que pourrait lui offrir son incroyable intellingence, il passe son temps dans les bars avec ses copains à chercher la bagarre. Alors qu'il risque de faire un séjour en prison pour ses délits, il rencontre Sean Maguire (Robin williams), un psychotérapeute qui va essayer de l'aider. 

Ces deux personnages extrèmements bien écrits vont se trouver face à face, leurs deux personnalités assez similaires vont les mener du conflit à la confiance.

A voir pour le jeu d'acteur extraordinaire. Une belle histoire.

will-hunting-affiche.jpg

 

Evidemment il est difficile de faire un choix, je pourrais tout aussi bien vous conseiller L'échange, Unknown ou The Adjustment bureau (L'agence en français) qui sont également les films que j'ai le plus aimé dans ces trois mois de cinéma. Enfin, voilà la fin de cet article et je vous souhaite de voir pleins de films, et vous donne rendez vous fin aout pour les films de l'été.

 

effroyables-jardins-affichedog pound-affichel-agence-afficheong-bak-affiche pearl-harbor-affichel-echange-afficheultimate-game-afficheunknown-Sans-Identité-Affiche

 

 

Repost 0
Publié par Julianoe - dans Cinéma
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 00:00

      Enfin ! Enfin ! Après de nombreuses péripéties et retournements en tous genres, Peter Jackson, qui avait réalisé la trilogie mythique du Seigneur des Anneaux (mais qui ne le sait pas déjà), est enfin lancé dans la poduction de l'adaptation au cinéma de The Hobbit (Bilbo le hobbit). Celle-ci sortira en deux parties et sera accompagnée par un troisième film censé faire le lien entre The Lord of The Rings et The Hobbit.

       Le tournage de la première partie a démarré le 21 mars 2011.

 

      Le 14 avril fût l'occasion pour Peter Jackson de dévoiler une vidéo making-of montrant le lancement du tournage et une partie de la pré-production. Voici donc cette vidéo :

 

 

 

       Le film va être tourné en 3D et à la fréquence de 48 images par seconde (soit le double que ce qui se faisait depuis les années 20 jusqu'à aujourd'hui). Jackson explique que cela améliore la fluidité et évite le flou dans les scènes d'action en 3 D.

Repost 0
Publié par Julianoe - dans Cinéma
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 00:00

L'actualité ciné ne m'intéressant pas tellement cette semaine, je vous propose, comme promis de vous partager les films que j'ai vu pendant ce premier trimestre 2011.

 

Janvier : Tenacious D; Independance Day; Devil's Rejects; The expendables; Resident Evil Afterlife; Iron Man 2; Salomon Kane; Welcome; Il était une fois la révolution; A bout portant; School of Rock; Planète Terreur; C'est arrivé près de chez vous; le crime était presque parfait; Sueurs froides.
Février : Tron Legacy; Le choc des titans; Machete; Dikkenek; Minuit dans le jardin du Bien et du Mal; True Grit; Somewhere; Ghost; Megamind; Moi, moche et méchant; Sans armes, ni haine, ni violence.
Mars :

 

Hellboy; Une nuit en enfer; Goya en burdeos; I love you phillip morris;

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Julianoe - dans Cinéma
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 00:00

A la fin de l'année 2009 je m'étais demandé combien de films je voyais par an,en ne comptant que les films 'nouveaux' pour moi, autrement dit que je n'avais jamais vu jusque là. Pour répondre à cette question j'ai adopté une méthode très simple : j'ai tenu une liste des films que je voyais tout au long de l'année. Et je suis arrivé au nombre de 100 films nouvellement vus en 2010 !

 

Voici donc cette liste que je partage avec vous :

Silent Hill

Paint Ball

Coups de foudre à Nothing Hill

Certains l'aiment chaud

Stalingrad : Enemy at the gate

Requiem for a dream

La route

Hooligans

Hooligans 2

World Trade Center

The Zodiac

Conan le Barbare

Invictus

Gainsbourg : vie héroïque

Philadelphia

Sherlock Holmes

Oyniem i mieczem

Boy N Hood

Rec

Rec 2

Into The Wild

Le Clan des Siciliens

Mad Max

La colline a des yeux

La colline a des yeux 2

La rafle

Alien vs Predator 2

Shutter Island

Taxi Driver

Pur week-end

L'agence tous risques

Intraçable

L'armée des douzes singes

Alien 2 à 4

Perfect Stranger

 

Lucky Luke

Ghost in The Shell 1&2

José Walles hors la loi

Baby-sitter Wanted

EXistenZ

Kick-Ass

Cube 1&2

Cube Zero

Wanted

Capitalism A love Story

Hero Corp (série) s.2

American History X

Hot Fuzz

La Faille

Tempête de Boulettes Géantes

Métro 123

Le Professionnel

Tel Père tel fille

99 FF

American Gangster

La mémoire dans la peau

la mort dans la peau

la vengeance dans la peau

La Horde

Death Bell

Kaamelott

Haloween

Hannibal Lecter : les origines du mal

Le silence des agneaux

Shrek 4

Peur Bleue

Inception

Quatre étoiles

Valhalla Rising

Very Bad Trip

 

affiche 99FFaffiche american-history-xaffiche-existenz

affiche into-the-wildaffiche-sherlock-holmesaffcihe Valhalla-Rising-Le-guerrier-des-ténèbres-le-guerr

affiche recnous-etions-soldats afficheaffiche_taxi-driver-copie-1.jpg

affiche-La-routeaffiche la-Hordeaffiche orange-mecanique

affiche Cubeaffiche shutter-islandaffiche hannibal-lecter-les-origines-du-mal

 

Et bien d'autres ...

 

 


 

J'essayerais de faire de même en cette année 2011; et si vous avez des films à me proposer je suis preneur !

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Julianoe - dans Cinéma
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 00:00
L'année 2010 est derrière nous et nous voilà donc repartis pour 12 mois avant l'année prochaine (on m'a dit que c'est comme ça que ça se passait) et 10 ans avant la prochaine décennie ! ( whoaa! trop fort !)  clap_cinema.jpg

 

Bref; 12 mois. Un temps assez long pour voir des tas de nouveaux films et séries ! Des dizaines ! des centai... 

100 : après avoir tenu une fiche des nouveaux films que je voyais dans l'année 2010 c'est le nombre que j'ai atteint après avoir visionné The Box, qui est un très bon film d'ailleurs, fin décembre.

Je fais donc cette news pour vous prévenir que je vais essayer de renouveler cette expérience mais cette fois je tiendrais la liste ici-même. Et pour apporter une transition entre cette année finie et la nouvelle qui commence je mettrais en ligne la liste des films que j'ai pu regarder en 2010.

 

affiche-existenzaffiche-La-routeaffiche-sherlock-holmesnous-etions-soldats afficheaffiche 99FFaffiche Agence-Tous-Risquesaffiche la-Hordeaffiche shutter-island
Repost 0
Publié par Julianoe - dans Cinéma
commenter cet article